Chapitre 8

Partager notre expérience, nos connaissances, et notre patrimoine culturel

Les rayonnages de la Bibliothèque

© UN Archives Geneva

En 1926, la Société des Nations (SDN) envisageait de construire son nouveau siège, le Palais des Nations, sur les rives du lac Léman. Après avoir reçu un don généreux de John D. Rockefeller Junior pour la construction d’une grande bibliothèque, elle a jugé que le terrain qu’elle possédait au bord du lac serait trop petit.

C’est pour cette raison que le Palais des Nations et sa Bibliothèque ont été construits à leur emplacement actuel, dans le Parc de l’Ariana. Les membres de la commission chargée de la conception de la Bibliothèque ont visité ce qui se faisait de mieux dans ce domaine, en Europe et aux États-Unis, pour s’assurer que la SDN bâtirait à Genève un centre de ressources et d’apprentissage de première classe.

Les rayonnages ont été construits sur mesure en 1936 pour stocker un grand nombre de documents. Ils sont répartis sur 10 niveaux dans le bâtiment de la Bibliothèque du Palais des Nations, haut de cinq étages. Du fait de la faible hauteur sous plafond, tous les documents sont accessibles sans échelle ni escabeau, ce qui permet d’aller chercher les livres demandés en quelques minutes et de les livrer au comptoir. Plus d’un million de volumes, dont des périodiques, des livres et des documents en plus de 150 langues, sont disposés sur 45 kilomètres linéaires d’étagères. Dans une chambre forte sont enfermés des livres du XVIe siècle, le plus ancien datant de 1504. Trois escaliers permettent de se déplacer entre les différents niveaux, et il y a un ascenseur pour le personnel, un monte‑charge pour les livres et un autre pour les documents de grand format. Les conduites de chauffage et d’eau ont été placées de manière à ce que les documents ne soient pas endommagés en cas de fuite. Les rayonnages contiennent une grande variété de documents, dont des hebdomadaires et des quotidiens datant du XIXe siècle. On y trouve, dans les six langues de l’ONU, tous les documents officiels de chaque lieu d’affectation, couvrant la période de 1946 à 2015. Les documents établis après 2015 sont disponibles en version numérique.

Fidèle à sa mission d’origine, la Bibliothèque de l’ONU Genève est encore aujourd’hui une ressource de premier plan pour les chercheurs qui rédigent des textes universitaires portant sur les processus multilatéraux et la coopération internationale, et elle sert de dépositaire des connaissances et de gardienne de la mémoire institutionnelle.

Le rôle de la Bibliothèque dans le renforcement du dialogue entre les cultures

© ONU Photo

Lieu de dialogue entre les peuples de culture et d’origines différentes, l’ONU Genève célèbre la diversité. Pour appuyer les activités des missions permanentes et des organisations internationales, elle accueille des manifestations permettant de faire connaître diverses valeurs et cultures et d’en explorer les facettes, ce qui renforce son rôle d’instrument de compréhension entre les peuples.

En 2019, le Palais des Nations a accueilli 52 activités culturelles et 90 manifestations spéciales et parallèles. En outre, la Bibliothèque a programmé 17 événements à l’occasion desquels des auteurs, des universitaires, des représentants permanents et des experts ont débattu de questions d’importance mondiale. Au total, les activités culturelles, conférences, visites et autres événements qu’elle a organisés ont réuni plus de 18 500 participants.

Février

L’exposition « Génie de l’humanité », organisée pour célébrer le centenaire de la naissance de Federico Fellini, a été l’occasion de redécouvrir tout ce que le réalisateur a légué au septième art. Valéik, ensemble de jeunes musiciens de la Haute École de Musique de Lausanne, s’est produit lors de la cérémonie d’ouverture.

Avril

Des étudiants en peinture de l’Académie bélarussienne des beaux-arts ont présenté une série d’œuvres couvrant une période de cinquante ans en vue d’illustrer les ponts qui existent entre les générations et l’évolution des styles et des techniques au fil du temps.

© ONU Photo

Mai

À l’occasion du Grand concert de la francophonie, les mouvements en faveur du droit de vote des femmes et de l’égalité des sexes ont été mis à l’honneur dans un spectacle intitulé « Des voix de femmes ». Le concert de cette année, qui a attiré plus de 1 500 spectateurs dans la Salle des Assemblées, a mis en vedette la beauté et la force des voix de chanteuses et de poétesses, dont celle de la chanteuse malienne Fatoumata Diawara.

Juillet

Le Jerusalem Youth Chorus, composé de jeunes Israéliens et Palestiniens chantant en arabe, hébreu et anglais, a montré comment transcender les conflits par le chant.

© ONU Photo

Septembre

Des photos de visages d’enfants du monde entier ont été exposées, accompagnées des drapeaux des pays qui ont réaffirmé leur volonté d’agir en faveur de l’application de la Convention relative aux droits de l’enfant.

© ONU Photo

Septembre

Le Conservatoire de musique de Shanghai a donné un concert à la Salle des Assemblées pour célébrer le soixante-dixième anniversaire de la création de la République populaire de Chine.

Paul Rose, explorateur et chef d’expéditions scientifiques, a décrit ses expériences dans un récit. Un enregistrement de l’événement est disponible sur « The Next Page », le podcast de la Bibliothèque de l’ONU Genève.

© Photo ONU - Adam Kane

Octobre

Une exposition sur la province chinoise du Sichuan et le cent cinquantième anniversaire de la découverte scientifique du panda géant, ainsi que des spectacles et des dégustations culinaires ont été organisés pour mettre en lumière le riche patrimoine culturel de cette province.

Un concert de musique classique et traditionnelle coréenne a été organisé pour célébrer cent ans de multilatéralisme à Genève.

Apprentissage collaboratif et partage des connaissances à l’ONU Genève

© Bibliothèque de l’ONU Genève.

Une nouvelle initiative lancée en janvier par la Bibliothèque de l’ONU Genève et le Centre de formation et de multilinguisme vise à encourager l’innovation, la collaboration et la cocréation dans le domaine du multilatéralisme. L’Espace commun Savoirs et Formation offre aux diplomates, aux fonctionnaires et aux stagiaires de l’ONU Genève la possibilité de se réunir pour réfléchir ensemble et échanger des idées nées de la collaboration.

Il existe deux grands types d’espaces communs traditionnels : ceux des grandes bibliothèques, consacrés au savoir, et ceux des universités et des lycées, souvent destinés à la formation. L’’ONU Genève a fait le pari de combiner les deux afin de trouver le bon équilibre entre connaissance et apprentissage. L’Espace commun est né de l’évolution des bibliothèques et des centres d’apprentissage à l’ère du numérique.

L’Espace commun accueille à moindre coût des activités, des manifestations et des expériences qui se présentent sous différentes formes, notamment des conférences interactives, des ateliers, des sessions de collaboration et des cours axés sur les compétences.

En 2019, l’Espace commun a coordonné, avec 38 organismes partenaires du système des Nations Unies à Genève, 47 activités qui ont réuni 2 800 participants.

Muhammad Al-Yaqoubi

Érudit islamique syrien et chef religieux

« Le problème de la haine prend malheureusement de l’ampleur, et nous y sommes tous confrontés… La haine vient de l’aversion pour la vie. Tous ceux qui 111 détestent la vie détestent aussi tout ce qui est associé à la vie. »

vidéo

Des programmes d’immersion pour mieux comprendre l’ONU

© ONU Photo - Antoine Tardy

Au fil des ans, des milliers d’étudiants diplômés, de diplomates, de journalistes et de militants de la société civile se sont plongés dans le monde de la coopération internationale grâce aux programmes d’information de l’ONU Genève. Ces programmes permettent aux participants de s’informer directement, auprès d’experts et de fonctionnaires présents au Palais des Nations, sur les questions les plus importantes de notre temps.

Les exposés sont conçus de manière à améliorer l’expérience de chaque groupe en immersion et ils couvrent des sujets tels que le rôle de l’ONU Genève en tant que centre de la diplomatie multilatérale, la réalisation des objectifs de développement durable, la défense des droits de l’homme et les changements climatiques.

Les élèves du Lycée Fénelon Sainte-Marie (Paris) ont été enchantés du programme d’information qu’ils ont suivi. Sacha, 17 ans, a ainsi déclaré :

« Nous entendons parler des activités de l’ONU par la presse, mais en découvrir le fonctionnement de l’intérieur nous a permis de comprendre les rouages de la diplomatie ».

© ONU Photo - Antoine Tardy

Des étudiants de cycle supérieur préparent l’avenir du multilatéralisme

© ONU Photo - Iryna Turtaieva

Des étudiants des six continents, aux parcours universitaires différents, se sont rendus au Palais des Nations en juillet pour participer au programme annuel de hautes études, d’une durée de deux semaines. Il s’agissait de la 57e édition de ce qui est le plus ancien programme pédagogique de l’ONU. Des étudiants en relations internationales, en économie, en traduction et en sciences ont assisté à des conférences données par des experts du système des Nations Unies et de la société civile.

Les étudiants, réunis en équipes, ont examiné les défis qui menacent le multilatéralisme moderne et rédigé des rapports analytiques sur la santé, le travail, le désarmement et l’action humanitaire.

Consulter le rapport du 57e programme annuel de hautes études.

Archives, recherche, accès numérique : la prochaine étape

© ONU Photo - Josie Bauman

Conçue au lendemain des tragédies et des souffrances causées par la Première Guerre mondiale, la Société des Nations (SDN) a contribué à jeter les bases de l’ONU sous sa forme actuelle. L’histoire de sa création, de son développement et de sa dissolution a été consignée dans 15 millions de pages qui se trouvent dans les archives de la SDN, à la Bibliothèque de l’ONU Genève. Inscrites au programme Mémoire du monde de l’UNESCO en 2009, les archives témoignent encore de la volonté des États Membres de la SDN de créer la première organisation intergouvernementale à l’échelle mondiale œuvrant pour la paix et la coopération.

Un projet ambitieux de numérisation et d’ouverture des archives a débuté en 2017. En 2019, l’ONU Genève avait achevé la numérisation de plus de 7 millions de pages sur un total de 15 millions. À l’occasion du centenaire de la création de la SDN, elle a inauguré un site qui donne un aperçu du projet et présente des informations détaillées, des documents importants et des vidéos.

Le projet d’accès numérique intégral aux archives de la Société des Nations garantira la préservation physique et numérique à long terme des documents, tout en facilitant la recherche. La possibilité d’accéder rapidement en ligne à cette importante collection d’archives ouvrira de nouvelles possibilités de recherche, de visualisation des données et d’approches novatrices et apportera un nouvel éclairage sur l’histoire et l’évolution du multilatéralisme.

Bibliothèque et Archives

De nouvelles ressources en ligne assurent l’accès à des connaissances en constante évolution

© Bibliothèque de l’ONU Genève.

Un outil en ligne déjà fort utile vient d’être encore amélioré en vue de permettre aux chercheurs du monde entier de trouver plus rapidement et plus facilement les informations dont ils ont besoin. La Bibliothèque de l’ONU Genève a récemment mis à niveau Global Search, la plateforme qui offre la possibilité de se connecter à plusieurs bases de données de documents imprimés et électroniques, afin d’améliorer l’interface utilisateur et l’expérience de recherche. Il est désormais possible d’accéder en ligne à des contenus classés par thème provenant de plusieurs bibliothèques, bases de données et revues électroniques du système des Nations Unies.

En 2019, la Bibliothèque a également créé deux bases de données spécialisées et accessibles au public. La collection d’art de l’ONU Genève contient des informations détaillées sur toutes les œuvres d’art exposées ou conservées au Palais des Nations. La base de données de citations permet aux chercheurs et aux journalistes de trouver facilement et rapidement des citations sur l’ONU et la Société des Nations provenant de sources vérifiées.

Afin de faciliter la recherche sur divers sujets, l’ONU Genève a élaboré une série de guides de ressources comprenant des informations, des documents, des livres et des articles portant sur 14 thèmes généraux relatifs au système multilatéral et sur des dizaines de sous‑thèmes. Deux nouveaux guides de recherche ont vu le jour en 2019, à savoir le Guide de recherche sur le multilatéralisme et le Guide de recherche sur la science et les nouvelles technologies en matière de désarmement, élaborés en collaboration avec le Bureau des affaires de désarmement de l’ONU.

Pour continuer de fournir des services de qualité à la communauté internationale, l’ONU Genève doit améliorer l’accès aux collections inestimables de la Bibliothèque et à d’autres bases de données mondiales.

Explorer les nouvelles ressources en ligne de la Bibliothèque de l’ONU Genève.

Apprentissage

Le projet 100Elles* sur le genre et l’égalité met à l’honneur 100 femmes, personnes intersexes et personnes marginalisées du fait de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre, qui ont en commun d’avoir concouru au développement de la ville de Genève.
Il a été lancé par l’Escouade, collectif féministe basé à Genève, en collaboration avec la ville de Genève.

Mary-Florence Wilson

1884-1977, Mary-Florence Wilson, Directrice de la Bibliothèque de la Société des Nations

© Archives de l’ONU Genève : Florence Wilson, 1928, illustration de Violet Oakley

Mary-Florence Wilson, Directrice de la Bibliothèque de la Société des Nations

Mary-Florence Wilson (1884-1977) a dirigé la Bibliothèque de la Société des Nations depuis sa création en 1919 jusqu’en 1926. Elle fut ainsi la première femme responsable d’une grande bibliothèque en Europe.

Diplômée de la Columbia University et de l’École des bibliothécaires de la Drexel University en 1909, elle a travaillé pour la bibliothèque publique de New York, puis pour la bibliothèque de la Columbia University. Elle s’est spécialisée dans le catalogage des documents relatifs aux relations internationales et la classification des ouvrages publiés sur ce sujet, un domaine complexe et à l’époque réservé aux hommes.

En 1917, Mme Wilson s’est installée en Europe, où elle a travaillé comme agent de liaison pour la Bibliothèque du Congrès et assuré l’organisation de la documentation de la Commission américaine de la paix. En 1919, elle a pris la direction de la bibliothèque, récemment créée, de la Société des Nations. Elle a joué un rôle déterminant dans le développement et la transformation de ce qui allait devenir l’actuelle Bibliothèque de l’ONU Genève. Elle a quitté la Société des Nations en 1926 et a ensuite travaillé pour Carnegie Europe. Elle a vécu le reste de sa vie sur le continent européen, en Suisse pendant et après la Seconde Guerre mondiale, et s’est portée volontaire pour le Comité américain de secours civil.

© Photo ONU - Adam Kane